17 janvier 2005

Conduite Accompagnée

L'Apprentissage Anticipé de la Conduite   ( A . A . C )



La Conduite Accompagnée est née en 1983 au sein d'une équipe de recherche et d'application composée de personnels du Ministère des Transports et de personnels de La Prévention Routière, encadrée par des psychologues de l'INRETS*.

Un décret du 23/11/1990 propose aujourd'hui l'apprentissage anticipé de la conduite à toute personne âgée d'au moins seize ans. Cette approche pédagogique permet d'acquérir de l'expérience de conduite avant d'obtenir le permis de conduire (permis B).

A partir du 01 janvier2004 il faut être titulaire de l'attestation scolaire de sécurité routière de deuxième niveau (ASSR 2) ou de l'attestation de sécurité routière (ASR) pour l'obtention des catégories A ou B du permis de conduire.

La formation comprend trois étapes

1. Une formation initiale dans une auto-école
La durée des cours pratiques de conduite est de 20 heures minimum.
L'élève suit un enseignement théorique qui le prépare à l'examen appelé ETG (Épreuve Théorique Générale). Il doit l'obtenir avant d'être " lâché " avec l'accompagnateur.
L'examen théorique reste valable trois ans.
Lorsque le niveau de conduite est jugé suffisant, une attestation de fin de formation initiale est délivrée par l'établissement.

2. La période de conduite accompagnée
La durée de cette étape est comprise entre 1 et 3 ans.

L'accompagnateur, âgé de plus de 28 ans, doit être titulaire d'un permis B depuis au moins 3 ans. Il ne doit pas avoir fait l'objet de condamnation pour certains délits (délit de fuite, conduite sous le coup d'une suspension ou annulation du permis pour conduite en état d'ivresse, etc.).
Il peut y avoir plusieurs accompagnateurs.

Une demande préalable à la formation, auprès de son assureur, précisera le ou les véhicules et le ou les accompagnateurs sur une " lettre avenante ".

Le conducteur doit au moins parcourir 3.000 Km

La vitesse est limitée :
- à 110 Km/h sur les sections d'autoroute où la limite normale est fixée à 130 Km/h,
- à 100 Km/h sur les sections d'autoroute ainsi que les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central, limitées à 110 Km/h,
- à 80 Km/h sur les autres routes.

La conduite accompagnée est interdite en dehors du territoire national.

Le véhicule doit être équipé de deux rétroviseurs extérieurs latéraux, celui de droite étant réservé à l'accompagnateur. L'apprenti conducteur doit apposer le macaron " Conduite Accompagnée " à l'arrière (pas sur la lunette).

Un suivi pédagogique est assuré par l'auto-école au cours de deux rendez-vous obligatoires. (Voir plus de détails).

3. La présentation à l'épreuve pratique
Après un an de période de conduite accompagnée, il est possible de se présenter à l'examen dès l'âge de 18 ans. En cas de réussite, l'auto-école délivre une attestation de fin de conduite accompagnée. Cette attestation doit être remise à l'assureur.

Avantages de la Conduite Accompagnée

L'expérience acquise durant la période de conduite prédispose l'élève :
- à mieux réussir l'examen pratique,
- à adopter des comportements mieux adaptés lorsqu'il se trouvera seul au volant.

Les assureurs proposent bien souvent au conducteur novice un tarif ou des conditions préférentielles.

Enfin, cette formation permet de rassurer les parents qui ensuite prêteront éventuellement leur véhicule à leur enfant…

INRETS Institut National de Recherche pour les Transports et leur Sécurité.
 

Posté par thewildman à 23:18 - - Permalien [#]